mardi 28 janvier 2014

Le couteau sur la nuque - Agatha Christie

Titre original : Lord Edgware dies (1933)
Traduit de l'anglais par Louis Postif
Edité par  Librairie des Champs-Elysées, 1935, 189 pages


Quatrième de couverture :
Lady Edgware ne supporte pas la contradiction. Et son mari lui donne bien du souci. D'abord, il a un caractère impossible. Ensuite, il refuse de divorcer. Très ennuyeux... Car Lady Edgware a justement l'intention de se remarier. Que faire ? Mais charger Hercule Poirot de la débarrasser du gêneur, bien sûr ! N'est-il pas le plus grand spécialiste des affaires criminelles ? Lady Edgware aurait tendance à confondre tueur à gages et détective que Poirot n'en serait pas autrement surpris. Mais peu importe, après tout. Puisque le mari a fini par se résigner. Il vient d'avoir la bonne idée de mourir. Assassiné. Contrariant, lord Edgware ? Les femmes sont ingrates...


Il s'agit d'une enquête d'Hercule Poirot, racontée par son fidèle ami le capitaine Hastings. Lord Edgware n'est pas un personnage particulièrement sympathique, pas plus que son épouse l'actrice Jane Wilkinson, femme superficielle et dont le seul sujet d'intérêt est : elle-même.
Lorsque Lord Edgware est retrouvé assassiné d'un coup de couteau porté à la nuque, ce ne sont pas les suspects qui manquent : sa propre fille le détestait, il avait chassé son neveu trois ans plus tôt, une jeune actrice de talent ne le portait pas dans son cœur et jusqu'à une période toute récente, il était un regrettable obstacle aux  projets matrimoniaux de Lady Edgware. D'ailleurs celle-ci a été vue sur les lieux du crime, à Regent Gate... or, à la même heure, elle dînait en compagnie d'une douzaine de témoins chez Sir Montagu Corner, à Chiswick...
Une intrigue machiavélique, et une enquête menée par un Hercule Poirot fidèle à lui-même.

Lu dans le cadre des challenges British Mysteries, chez Lou et Hilde, I love London chez Maggie et Titine, La plume au féminin 2014 chez Opaline, Challenge Agatha Christie chez Georges et Petit Bac 2013 chez Enna (catégorie Partie du corps avec le mot NUQUE dans le titre).
Cette lecture clôture mes participations au challenge Petit Bac 2013. :-)



9 commentaires:

  1. Classique, classique! Je les mélange un peu presque tous, finalement... Mais ça me permet de les relire. ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi il y en a beaucoup pour lesquels j'ai un souvenir assez vague. En fait j'ai retenu ceux dont les intrigues m'ont vraiment semblé particulières ou alors quand l'un des personnages sortait un peu du lot. Je me rappelle assez bien des Beresford par exemple parce qu'ils sot en couple et qu'on les voit vieillir au fil des tomes (mais je ne me rappelle pas trop des recueils de nouvelles qui leur sont consacrés)

      Supprimer
  2. Chère Agatha! Inégalable, inusable, indémodable ! On a lu et relu ses livres , vu et revu les films qu'ils ont inspirés, et on ne s'en lasse jamais. C'est là qu'est le génie de cette grande dame.
    Bises et bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que même si je les ai tous lus et que j'ai vu beaucoup d'adaptions à la télé ou en DVD, j'en trouve toujours à relire ou revoir avec plaisir. :-) Et David Suchet est plus vrai que nature dans le rôle d'Hercule Poirot.

      Supprimer
  3. Je pense que je l'ai lu ou vu mais je ne me souviens plus vraiment de l'intrigue ! Je m'excuse, j'ai du retard dans les liens mais merci pour ta participation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas que ce soit l'un de ses plus marquants. Pas de pb pour les liens.

      Supprimer
  4. Je ne l'ai pas lu mais j'espère découvrir cette année d'autres enquêtes d'Hercule Poirot.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont toujours de bons moments de lecture :-)

      Supprimer
  5. Celui-là je suis sûre de ne pas l'avoir lu mais il m'en reste tant à découvrir ! Il faudrait d'ailleurs que lise Agatha plus régulièrement si je veux un jour les lire tous !

    RépondreSupprimer

Vous aimerez peut-être

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...